Me criait en silence cet abat-jour qui allait finir sa vie à la benne.
Sauvée in extrémis car son amie l'ampoule l'avait regardée de trop près et a brulé sa robe printanière verte

Sa jolie forme lui a permis de se refaire une beauté, je vous la présente avant

DSCN4859

DSCN4861

Timide, elle n'a pas voulu se laisser photographier du côté mutilé.

Après quelques longues heure d'opérations esthétique, elle se laisse progressivement amadouée par les flashs

DSCN5041

DSCN5043

DSCN5042

DSCN5044

DSCN5045

Il y a encore quelques finitions supplémentaires mais je ne manquerais pas de vous remettre mademoiselle sous les projecteurs. (le pied de lampe fait partie d'un autre abat jour c'est pourquoi l'oiseau qui s'est invité sur la photo ne se marie pas avec son nouvel occupant)

Je vous remet également la photo du photophore de ma terrasse avec ces dernières parures

DSCN4893

DSCN5010

DSCN4877

toujours à l'affut de vos conseils, n'hésitez pas à donner votre avis sur le premier abat-jour
Merci d'avance
Bonne journée
Sophie